La ville de

l’amour.

Nous ne connaissons pas l'auteur de cette définition si juste. Mais celui qui connaît Paris sait que ce prédicat possède de nombreuses facettes. Il y a le côté romantique, la première rencontre, le premier baiser furtif, la lune de miel dans une petite chambre d'hôtel parisienne.

Il y a le narcissisme des Parisiens, le laisser-aller flegmatique qu’il ne faut pas confondre avec un manque de discipline. Et puis il y a l'amour tel qu’il a déjà été dépeint par Henri de Toulouse-Lautrec.

Nulle part d’autre l’amour est abordé de manière aussi libre qu'à Paris. C'est cette prise de conscience de la beauté en générale qui rend Paris aussi intemporellement moderne. Comme l'amour pour 'mourirpourhenry' - l’excellence des solutions anti-âge.